Championnats de France seniors de bloc: Massy mal

…. bon ok, le jeu de mot du titre aurait été vachement meilleur si les Championnats de France de bloc seniors 2018 avaient eu lieu à Passy, “Auteuil, Neuilly, Passy, c’est là notre ghetto” … mais le ghetto des cadors français du bloc, c’était bien Massy ce week-end. Et donc l’élite française du bloc, pas en Burberry’s et en soquettes, mais en muscles et en débardeurs, s’est confrontée aux pièges démoniaques concoctés par les ouvreurs sur le premier fronton (tout neuf) d’envergure internationale de France. Autant dire que l’ambiance n’était pas feutrée, mais survoltée.
Pour mémoire les m’roclimbers, filles et garçons étaient cinq qualifiés, réduits à quatre après la défection de Nono qui a voulu préserver son engagement en équipe de France de difficulté. Parmi … 93 femmes et 102 hommes, il fallait tout d’abord pour Juju, Alice, Sylv’1 et Titom se frayer un chemin vers les demi-finales [Pause technique, un peu de pédagogie pour ceux qui ne seraient pas au fait du format de la compétition, les autres, vous pouvez passer les crochets: chaque catégorie est divisée en deux groupes, en fonction du classement national de l’année précédente, le premier dans un groupe, le deuxième dans l’autre et ainsi de suite. Ils grimpent dans deux circuits différents de 5 blocs, le principe de ces deux règles étant l’équité. Les grimpeurs passent à vue dans chaque bloc avec un maximum de 5 minutes pour le réaliser, puis 5 minutes de pose avant de passer au bloc suivant. L’ordre de passage va des mieux classés aux moins bien classés. On garde les 10 meilleurs de chaque groupe pour une demi-finale à 20 avec deux premiers ex-aequo et ainsi de suite. Pour les demies le principe est le même, sans groupes, avec seulement 4 blocs et 4 minutes. Puis restent les 6 meilleurs pour une finale de format classique. Au cas où ce ne soit pas clair, envoyez un S.O.S. … pardon un sms 🙂 ]
Et nos deux m’roclimbeuses plantent les ongles et passent ras du short (pas de jupe plissée à Massy) en demi-finale 🙂 Juju 9ème et Alice 10ème … du même groupe. Et là, lecteur sagace, tu auras compris que d’être dans le même groupe limitait les chances de qualifier les deux, ouf!
Pour les garçons, ce fut un peu plus compliqué même si Sylv’1 passe à un rien (ramener sur un bac final) de jouer les premiers rôles (mais comme on le sait dorénavant, en bloc, tout peut se jouer à une rupture de bretelle de la robe de Gabriella Papadakis): du coup Titom notre mutant de la difficulté venu se frotter à l’élite du bloc termine 20ème et Sylv’1 14ème … du même groupe.
Il nous reste alors à encourager la dynastie des Beer Sisters qui donneront le maximum et réaliseront une belle remontée en demi-finale pour terminer 11èmes … ex-aequo, c’est chouette l’escalade 🙂
Les résultats complets sur le site du Who’s Who … euh pardon, de la FFME.


Merci à Muriel CP et à Planet Grimpe pour les photos

Si tu vas à Massy…

M’roclimbing avait trois qualifiés, surclassés, aux Championnats de France séniors qui se sont déroulés le week-end dernier à Massy, ce qui était déjà en soit un motif de satisfaction (voir les news précédentes). Cependant, après la course d’obstacles (départementaux, régions, inter-régions) pour obtenir son ticket, force est de constater que les résultats sont en demi-teinte: Nolwen, à cours de préparation, n’a pu faire le déplacement; Alice, certainement la plus jeune compétitrice présente, a été trop impressionnée de se retrouver dans la cour des grands et passe à côté de l’événement (elle est loin de la qualification en demi-finale); seul Titom sauve les meubles en finissant à une fort honorable treizième place avant de s’envoler pour la Slovénie pour un stage avec l’équipe de France espoirs.
Bon, ce n’est pas toujours facile d’être rédacteur…on aimerait que tout se passe toujours pour le mieux…Malgré tout, il faut retenir que nos compétiteurs sont jeunes et qu’ils ont tout à gagner à participer à ces événements où le gratin de l’escalade française est présent, avant, espérons-le, de pouvoir jouer à leur tour les premiers rôles.
As usual, les résultats complets sur le site de la FFME.