Ardesca June Climbing Trip : Retour de la Dream Team

La légende des stages M’Roc semblait s’installer confortablement dans les livres d’Histoire, la dernière génération de M’Rockien commençait à se disperser dans la nature et Marco était presque sur le point de vendre le légendaire mystèri-bus gris BREF, il fallait agir, et vite. Rassembler un équipage de M’Roclimbers, engager des capitaines, dépoussiérer le black p… pardon le minibus et partir à la guerre comme au bon vieux temps ! C’était notre destin et nous l’avons accompli.
Mon nom est Ben, je suis scribe et voici mon récit d’une croisade M’Rockienne en terre Ardéchoise :

Nous sommes le lundi 26 juin 2017, il est 7h et je me rends au RDV à M’Roc2 pour le grand départ de ces 3 jours dans le 07. Quand Marco m’a annoncé le retour des stages M’Roc j’ai sauté sur l’occasion pour l’accompagner, il faut dire que se sont ces trips-là qui sont à l’origine de la folie passionnée qui m’anime aujourd’hui lorsque je vois un morceau de kayass ! Sur le papier le concept non seulement me plaisait mais me paraissait également hautement significatif et important : Le temps était venu de faire naitre chez les « jeunes » du club cette passion qui peut tout changer dans la vie d’un grimpeur. C’est donc avec une pointe de nostalgie que j’arrive sur le parking de la salle : « Seront-ils autant à fond que « ma » génération ? Feront-ils autant de conneries ? » Heureusement, ma sista Alizé sera également du voyage et ne se pose pas autant de question, alors bourrage de 107, Tetris de sacs dans le coffre du minibus pété du volant jusqu’aux sièges arrières….
FEU BAMBI c’est reparti !!!

Grosses chaleurs et orages annoncés, groupe de niveau hétérogène mais tous à l’aise dans le 6b : Pour ces 3 jours de bourrinage, la destination était toute trouvée avec la mythique grotte des Branches ! Temple de la concrétion, sanctuaire de la stalactite, ce spot situé à 200m du célébrissime Pont d’Arc a aussi une valeur importante aux yeux de Marco qui a squatté et croité presque l’intégralité du secteur dans sa jeunesse de barjot / mule / stakhano du calcaire. Qui plus est, les stages M’Roc sont presque toujours passés dans la grotte depuis la nuit des temps, il était donc normal du point de vue de la tradition d’emmener la nouvelle génération se défourailler les genoux dans ces voies ou la technique des anciens est Reine et les astuces de vieux renard précieuses pour espérer clipper un relais !

Dès le premier jour je fus surpris en plus d’être rassuré : Non seulement l’ensemble du groupe est à fond mais personne ne semble effrayé par les devers tout de même balèzes de cette bonne vieille grotte ! En fait, à les voir taper des runs dans « Primitif » 6b+ mythique du centre de la cave et « Bites of Paradise » 7c sur prises assez originales (cf le doux nom de la voie) j’ai vite compris que le délire « grimpe en 3D » spécialité locale faisait le bonheur de tous ! Voies bien physiques et team d’acharnés ? YES ! L’âme M’Rockienne a survécu et s’est même refait une jeunesse !!!

Si tout le monde avait déjà tâté du caillou par le passé, c’était pour la majorité de la team le premier « trip » falaise de plusieurs jours donc l’objectif était clair : grimper, grimper et encore grimper ! Enchainer du mouvement, coincer des genoux et apprendre à lire ce calcaire blanc un poil plus complexe que le Kit Grimpe du MDL ! A ce petit jeu, certains ont déjà pris goût pour l’acharnement dans des projets à l’image de Jules qui défouraille son premier 7c+ avec style en posant un repos total en double genoux ! Il sera imité par Marin et Mathis qui après des combats d’anthologie marqués par un clippage de relais à califourchon sur l’une des fameuses « bites » repartent avec leur premier 7c dont la lyrique appellation fut évoquée précédemment, bien joué les gars avec un nom comme ça vous ne risquez pas d’oublier la croix !!! De leur côté, Candice, Oscar, et Basile font leurs armes dans des 6b/c aux profils ultra variés allant de l’envolée de 35m dans les dalles à gauche de la falaise à l’exploration spéléo-grimpesque de 15m dans les stalactites, la diversité c’est le secret de la progression ! Il aurait surement fallu un petit jour de plus à Ciska, Louna et Martin pour enchainer leur 7c mais nos 3 machines n’ont pas démérité pour autant ! Je peux vous assurer que techniquement le niveau est là et que s’ils continuent sur cette lancée leur carnet de croix risque de s’étoffer sans faire semblant… Du côté des coachs (oui, ils grimpent un peu aussi !), Alizé tombe dans le final piegeux du célèbre 8a « Assedic Park » et il s’en est fallu de peu pour que je plie « Le club des cinq » 8b+ avec l’aide de mon Papi Marki et ses méthodes farfelues ! No problemo on a prévu de revenir la semaine prochaine pour finir le taff ! (Acharnés ou passionnés, mince est la frontière…)

Mercredi soir, fin du stage, c’est les genoux en sang et avec des mains qui n’ont de mains que le nom que je reprends le volant. Les 3h de route sont animées par un MONSTRE orage venu du futur, qui nous transforme l’A7 en terre apocalyptique style ouragan dans le film 2012 ! Vers 21h nous arrivons à Lyon sous un ciel rose paré d’un Arc-en-ciel post-tempête ! Poète à mes heures perdues je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec notre stage : J’ai bien cru l’ère des trips M’Roc révolue, j’ai douté de l’avenir de l’âme M’Rockienne dans cette période sombre qu’est le passage d’une génération de grimpeurs à une autre mais aujourd’hui je suis rassuré : Tout est en place pour que soit ravivée la flamme légendaire de mon club ! L’étendard noir de la Dream Team flotte à nouveau dans un ciel éclairci, le minibus vogue sur les mers affolées des falaises de France et les pirates de Villeurbanne sont prêts à en découdre : Ils ont la folie, la bêtise, la passion de leurs prédécesseurs et une rage nouvelle, prenez-garde clubs de France et de Navarre, nous sommes de retours et nous allons faire mal !!!

Comme à l’ancienne, résumé en quelques chiffres de ces 3 jours :
-3 pots de crème Mont-Blanc
-1er 7c+ pour Jules avec « Nikita cot cot » ou l’art de s’intégrer dans un groupe à l’aide du biceps
-1 er 7c pour Mathis et Marin, méthode Haribo à la falaise pour le premier et 30 pains au laits mielleux au petit dej pour le second
-30 minutes de running à jeun pour tout le monde mardi matin (avant de se péter le bide cf méthode Marin)
-1 oiseau sauvé par Martin récemment diplômé de l’école sup d’ornithologie de Vallon Pont d’Arc
-35°c au moins de ressenti à la falaise le premier jour selon météopipo07
-2 verres explosés dans un mobil-home mais nous tairons le nom de la fautiVE
-20 mins de marche d’approche avec une main courante 3 m au-dessus de l’eau ou il vaut mieux ne pas tomber car manque de fond (théorie COME) / ou on peut tomber car présence de fond (théorie CHOMBART-BERNET), débat encore en court actuellement
-1 Dream Team (re)formée et 36789 projets d’entrainements/progressions formulés
-3 coach ravis

Comme à l’ancienne encore mais toujours aussi importants lorsque sincères et amplement mérités, les remerciements :
-Merci Co et Jean-Mi de nous avoir préparé ce stage aux petits oignons avec un gros Big-Up pour les mobil-homes ultra conforts option terrasses sous les pins, on aime, on partage et on en redemande !!!
-Merci Marco/Marki/Markaille/Marquis de Vorra/Patron/Papi Marki (je m’arrête ici mais y’en a plein d’autres) pour tout ce que tu nous apporte depuis le tout début ! Ta passion, tes méthodes, tes blagues, ta folie et tout et tout…
-Merci au minibus qui s’accroche à la vie comme un vieux débris qui veut profiter jusqu’à la dernière seconde et qui fait parler de lui jusque dans les chaumières du village de Vallon ou les plus anciens des anciens ardéchois évoquent un vaisseau fantôme gris sans compteur hantant les nationales du sud de la France. Et tant que j’y suis merci à ma 107 qui, née sous l’étiquette de « voiture citadine » a vu son destin bouleversé en croisant mon chemin de grimpeur baroudeur, je te kiff à fond et encore désolé pour ce nouveau pet au niveau du phare droit…
Serrez-les arquées, compressez des colos, enquillez-vous des KM verticaux et on se retrouve à la rentrée pour bourriner ! Mais d’ici là M’Roclimbers et chers lecteurs, je vous souhaite un bon été !!!

Ben MARIOTAT

Championnats de France de difficulté: les trois mousquetaires …

… qui bien sûr, comme chez Dumas, ne sont pas 3; ni 4 (pas comme chez Dumas), mais 5, voire 6, si l’on accepte le don d’ubiquité (même si ce n’est pas vraiment ça), chez M’roclimbing où rien n’est jamais simple.
6 qualifié-es, donc, aux championnats de France jeunes et seniors (les plus grands rendez-vous nationaux) pour le petit-grand club, soit 10% de la totalité du club, toutes catégories confondues, même celles qui ne participent pas à ce genre de compétition 🙂
Ont-ils défouraillé les voies? Leurs aventures trépidantes à Quimper et à Valence ci-dessous:
Jeunes, à Quimper, où ils, c’est à dire elles, ne se sont pas rendues à cheval ni en diligence, la cape M’roclimbing au vent: 3 juniores filles affûtées comme la lame de d’Artagnan, les Zouzous et Alizé. Les premières venues confirmer une saison pleine de promesses passent à un cheveu de Milady de la demi. La troisième en finale, après un suspens torride suite à une erreur de saisie des résultats, se bat comme dix mousquetaires, virevolte de prises en prises pour échapper aux chausses-trappes d’une voie intraitable typée bloc, pour terminer 7ème.
Seniors à Valence, où ils étaient 3, Alizé -surclassée- à nouveau (d’où l’introduction alambiquée), Nono et Titom. La première accroche la demi en mode tomate dans la touffeur de la halle du Polygone, 19ème; chapeau à plume!
Nono et Titom en finale dans des voies absolument démentes -jeté et pas de blocs spectaculaires pour les filles; no-foot et renfougne, sans piton, face au public pour les garçons- finissent au pied du podium, 5ème et 4ème après avoir une fois de plus démontré leurs qualités de mousquetaires … oups, de grands champions. Et une bonne nouvelle, une! grâce à ce résultat, Nono intègre l’équipe de France élite et y rejoint … Titom (ce qui fait 3 membres des équipes de France avec Juju en bloc jeune, soit 5% du club …. voir ci-dessus :))
Et hop! le lien pour voir en intégralité les finales seniors, où les voies sont cotées autour de 8c, mazette.
Et rehop! le lien pour les voir en résumé avec un montage signé Fred Ripert.

Les résultats complets jeunes sur le site de Sa Majesté FFME.

Les résultats complets seniors sur le site de Son Altesse Sérénissime FFME.

Et un grand merci bien sûr aux photographes: Sheila FMcC, Rémi Fabrègue, Vincent Favre et un(e) anonyme bien placé(e) 🙂

A Pâques, les m’roclimbers trouvent du caillou partout

Les m’roclimbers ne se laissent pas abuser par les cloches de Pâques et savent où trouver des prises qui ne sont pas en chocolat.

Fontainebleau et ses rétas retors régalent les Balland-Kirchhoffer, Monnier-Cecchi et Beer-Soudan. Même la chienne Misty randonne les blocs à vue (voir photo; qui est la mieux élevée? En tout cas elles sont toutes les deux au sommet 🙂 )

Suriana pour la Chombart Family, où le chocolat a un petit goût de chorizo.

Un stage sous l’oeil bienveillant et exigeant de Marco accompagné d’Emmanuelle pour cocooner Lila, Ciska, Louna, Eliès, Mathis, Thomas et Kostas; à La Capelle (bloc) et à Russan où ils iront chercher des oeufs jusque dans le 8a.

Et notre président, Le Grand Baudrier, proche d’enchaîner un 8a à St Léger, respect, ce n’est pas une cloche qui guide nos chaussons.

Et puis la grande nouvelle en terme de perf’: Nono qui réalise la First Ascent féminine de Céréales Killer, 8c, à Roquevaire. Manger des céréales à Pâques, why not quand il s’agit d’arquer des crougnes. La nouvelle sur PlanetGrimpe et sur le site de Nono en suivant le lien.

M’roclimbing saison 09, la compil’ des dernières semaines

Si vous avez manqué le début, comme le dit un célèbre magazine populaire de télévision, on va commencer par la fin: petit compte-rendu des derniers “exploits” de nos m’roclimbers favoris, héros grimpants sur tous les murs et falaises du monde, ouais, ouais, on peut l’affirmer.
Coupe de France de difficulté du Pouzin, nos p’tits-es minimes se rapprochent sûrement de la demi, ça va le faire c’est sûr (ça l’a déjà fait pour Mathis, rappel des épisodes précédents), nouvelle demi pour Zouzouf (junior F), Nono (senior F) zippe en demi, damned, mais surtout Alizé s’offre un nouveau podium, collection printemps-été, 3ème en juniors filles.
Et pendant ce temps-là, à Fontainebleau, à Karma, salle de l’équipe de France, Juju (junior F) remporte le sélectif Equipe de France de bloc, en terminant 1ère des deux tours, youpi. Du coup elle se qualifie pour trois Coupes d’Europe, Graz (Autriche), Soure (Portugal) et L’Argentière (France). Le lendemain, on en profite pour cocher quelques jolis blocs dans la forêt.
We’re on the road again, tada tadada, vers Marseille, Coupe de France de difficulté, et première demi pour Louna (minime F), on savait que cela allait finir par payer, yes, Ciska et Mathis sont à l’affût. ZouzouF régulière en demi, petite déception pour Alizé qui rate sa première finale, nouvelle finale pour Nono, 5ème, et enfin, belle victoire de Titom en seniors hommes, de quoi finir de soigner sa blessure.
Juste après, bloc for ever pour Juju à Graz en Autriche, donc, pour la première Coupe d’Europe. Et hop, en finale, 6ème, à un micro-poil de vache autrichienne de finir 2ème. Comme on l’a déjà dit, tout peut arriver en bloc. Du coup elle est qualifiée pour … ahah, vous voudriez bien le savoir, mais c’est juste le teaser pour les épisodes suivants 🙂 Rendez-vous sur le site de la FeFeMeuh pour tout savoir.
Et puisqu’on est dans le teasing, bientôt une nouvelle concernant les incursions nombreuses des m’roclimbers sur le caillou pendant les vacances de Pâques, avec plein d’oeufs dans les prises, de poils de lapins au relais ou aux tops des blocs mais aussi de cloches dans les voies mais pas que.
Résultats complets Coupes de France ici et .
Classement général provisoire Coupes de France aqui.
Résultats complets sélectif EDF de bloc jeunes here.
Classement sélectif EDF de bloc jeunes hier.
Résultats complets Coupe d’Europe Jeunes de bloc Graz, da.

Et bien sûr un grand merci aux photographeuses, Sheila FMcC, Emmanuelle C et Muriel CP